COMMENT MENER UNE DÉGUSTATION DE NOS PRODUITS POUR CONVAINCRE VOS CLIENTS ?

«Savoir bien mener une dégustation est tout un art qui ne s’improvise pas. Pas de panique, laissez-vous guider à travers des conseils simples et pratiques pour performer auprès de vos clients.

Avant de commencer, assurez-vous d’avoir le matériel adéquat : quelques gobelets et spatules en plastique suffisent. Evidemment, 

prévoyez à l’avance vos échantillons, des bouteilles et pots propres au moins à moitié pleins. Les huiles se dégustent à 37°.

Il n’y a aucun intérêt à déguster tous les produits, dans n’importe quel ordre, cela ne sèmera que le doute et la confusion. La dégustation doit être menée par vous le professionnel, et non par l’acheteur. Voici dans quel ordre doit être effectué la dégustation, afin de déclencher la vente.

Commencez par les huiles en respectant l’ordre des parfums : l’huile d’olive nature peut paraître trop fade pour débuter alors que l’huile d’olive au citron serait bien trop forte. Privilégiez de préférence l’huile d’olive au basilic de montagne ; appréciée par tout le monde grâce à sa douceur et son parfum, elle permet de susciter de l’intérêt. Continuez par l’huile de noix verte qui va séduire par sa fraîcheur toute particulière, une bonne façon d’asseoir la qualité de la gamme. Enfin, terminez par la dégustation de l’huile à la truffe, qui dénote par son nez bien prononcé et une bouche très fine.

A ce moment-là, stoppez la dégustation d’huile et faites découvrir les vinaigres à la pulpe de fruits ; ils sont une bonne transition et suscite toujours la curiosité. Alternez les sensations : la fraîcheur d’agrumes du vinaigre à la pulpe de Kalamansi, la surprenante douceur du vinaigre au Piment d’Espelette et l’effet sucré du vinaigre à la Mangue.

Ne vous laissez pas emporter par le flux de la dégustation, et arrêtez-vous à temps pour ne pas lasser votre interlocuteur et casser le rythme de la dégustation.

Prolongez la dégustation à présent par un voyage en Italie, sur les traces du vinaigre balsamique. Proposez à la dégustation le vinaigre balsamique à la Figue, dont l’aromatisation originale sublimera les salades, puis le vinaigre balsamique blanc, qui surprendra par son effet sucré et dont la rareté peut être mise en avant. Evitez de proposer le balsamique IGP de Modène, relativement classique, et le balsamique à la truffe, dont les surprenantes qualités risqueraient d’être redondantes avec l’huile d’olive à la truffe dégustée en amont.

Enfin, terminez la dégustation par nos condiments pâteux, moutardes et raifort, dont l’exotisme des parfums et la palette de couleur invite au voyage. Soyez cependant vigilant à ne pas faire de dégustation de trop ! Avec plus de 26 parfums, vos clients risquent le tournis. Choisissez plutôt la simplicité et l’efficacité : d’abord la moutarde à la noix pour rassurer, puis la moutarde violette pour surprendre par la créativité, ensuite la moutarde au Piment d’Espelette pour convaincre de notre savoir-faire et enfin, notre raifort doux prêt à l’emploi pour éblouir.

En suivant ces quelques règles simples, vous saurez transmettre toutes les informations capitales à vos clients, les séduire et véhiculer nos valeurs de qualité et d’exigence qui sauront enclencher l’achat. »

Luc Leichtnam

Directeur